Les candidates se présentent

En avril, les Verts et Passerelle ont décidé de présenter ensemble une liste féminine pour l’élection au Conseil municipal du 25 septembre. Aujourd’hui, au cours d’une « promenade avec les médias » à travers la ville, les cinq candidates se sont présentées aux médias et ont exposé les thèmes politiques qui leur sont chers. Ensemble, Barbara Schwickert, Myriam Roth, Ruth Tennenbaum, Michelle Beriger et Lena Frank se sont prononcés en faveur d’une ville vivante et variée et d’une cohabitation solidaire.

De nombreuses femmes ont marqué la ville de Bienne de leur empreinte. Au cours de la « promenade avec les médias », les candidates des Verts et de Passerelle ont donc présenté les cinq femmes dont la ville de Bienne honore la mémoire par un nom de rue ou de place.

Tout d’abord Marie-Louise Blösch, qui a dirigé le pensionnat du premier gymnase de Bienne. Depuis lors, d’autres structures de prise en charge importantes ont été créées en ville. Devant l’asile de nuit Sleep-In, l’infirmière Myriam Roth a souligné l’importance de cette institution pour la santé. Le Sleep-In, la Cuisine populaire, le Cactus, mais aussi les écoles à journée continue ont toujours apporté leur contribution à la prévention et à la promotion de la santé auprès des divers groupes de population. Parfois il suffit d’offrir un refuge ou un échange avec d’autres personnes. Myriam Roth l’affirme : « Il est évident que de telles institutions doivent être maintenues et renforcées. »

La nouvelle Esplanade en face du Palais des Congrès portera le nom de Laure Wyss. Née à Bienne, cette journaliste et écrivaine a milité pour l’égalité et l’égalité de traitement de tous les êtres humains. Ruth Tennenbaum, candidate de Passerelle et membre de la commission d’intégration de la ville de Bienne, s’engage également pour l’égalité de traitement de toutes les nouvelles personnes qui arrivent dans notre ville : « Une ville comme Bienne devrait s’investir autant dans la culture d’accueil et la promotion de l’intégration qu’elle le fait avec succès dans la promotion de l’économie ou du site d’implantation. » Pour Ruth Tennenbaum, il s’agit là d’un devoir moral, valable pour toutes les prestations fournies par la ville.

A mi-distance entre la Coupole et l’EMS Parc de la Suze, la conseillère de ville Lena Frank a, de manière symbolique, relevé les différents besoins des aînés et des jeunes. Toutes et tous doivent avoir la possibilité de réaliser leurs idées et leurs projets et bénéficier à cet effet du soutien de la ville de Bienne. Pour elle, une externalisation des établissements médico-sociaux de la ville n’entre pas en ligne de compte. « Au lieu de penser à la rentabilité et au profit dans les soins, la ville doit s’engager pour de bonnes conditions de travail », soutient Lena Frank. A cet égard, la Biennoise Lore Sandoz constitue un bel exemple : nommée directrice générale de la manufacture de montres Bulova en 1927, elle a considérablement amélioré les conditions de travail des ouvrières et des ouvriers dans son entreprise.

Pour la cohabitation en ville et dans les quartiers, les utilisations temporaires sont extrêmement précieuses. Michelle Beriger, conseillère de ville des Verts et étudiante en Ingénierie de l’Environnement, l’a démontré à l’exemple du « chantier des enfants » qui s’est ouvert en avril sur le terrain en friche situé à la rue des Cygnes. « De tels lieux offrent la possibilité d’utiliser l’espace urbain en commun, de manière créative et responsable. » Ces activités apportent vie et diversité en ville, comme la Biennoise Marguerite Weidauer l’a décrit dans ses films et dans son cinéma ambulant.

Au 19ème siècle, l’artiste peintre et graveuse Elsie Wysard-Füchslin nous a également laissé des œuvres inoubliables : ses fameuses représentations de costumes folkloriques. Et tout comme autrefois les femmes peintres étaient rares, il est aujourd’hui tout aussi rare de trouver des femmes à la tête de la branche de l’énergie. C’est ce qu’a déclaré Barbara Schwickert à la fin de cette « promenade avec les médias ». La directrice verte de l’environnement et de l’énergie de la ville de Bienne dresse un bilan réjouissant des années passées à la tête de cette direction. L’utilisation des énergies renouvelables et l’efficacité énergétique sont en bonne voie, et beaucoup de nouveaux projets sont en passe d’être réalisés. En outre la Ville apporte une contribution importante au maintien de la diversité des espèces par l’aménagement du parc de l’Ile de la Suze, situé entre l’île du Moulin et Omega.

Communiqué (pdf)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *